This is Family

Titre : This is family

 par Maurane Arcand

This is familly. C’est un bon résumé de la fin de semaine du 3 au 5 novembre. Pas parce que c’est ce qui était écrit sur les chandails de Neptune conçu spécialement pour le championnat par équipe de la section 1, mais parce que c’était vrai. Sur le bord de la piscine, Neptune formait une véritable famille, unie et soudée. C’est ce qui nous a permis de remporter.

Photo de l'équipe avec la bannière de la première place avec la directrice générale de la Fédération de Natation du Québec, Isabelle Ducharme.

Un total de 90 nageurs. Des frères et des sœurs. Certains sont reliés par le sang, mais pour la plupart, c’est autre chose. En compétition, on dort côte à côte, on se suit du déjeuner jusqu’au souper, on se partage les tâches. Il y a les plus jeunes, qui en sont à leur premier championnat. Ils sont souvent très excité et il faut veiller sur eux. Les vétérans jouent souvent de façon indirecte le rôle de mentor auprès des plus jeunes. Entre les deux, on retrouve des nageurs de tous les âges et de tous les horizons.

Lili Rose Biard, 11 ans, et Mary-Sophie Harvey, 18 ans.

De bons coéquipiers, ça s’entraide, ça se conseille, ça veille les uns sur les autres, ça se soutient, ça s’encourage… comme des frères et sœurs.

Un total de 5 entraineurs. Ils dirigent tout le groupe et orchestre le chaos désordonné que peuvent former des jeunes de 11 à 22 ans. Les coachs sont enfin prêts pour ce moment : après des semaines d’entrainements acharnés, c’est le moment pour eux de voir leurs nageurs à l’œuvre. Les nageurs volent leurs de leurs propres ailes,  pour le meilleur et pour le pire.

On sait qu’on peut toujours compter sur son entraineur, dans les bons moments comme dans les moins bons. On lui doit tout en quelque sorte,  un peu comme à un deuxième parent.

Un total de trois jours de compétition. Au cœur des performances individuelles, il y a les performances d’équipe. Elles sont soutenues par différentes traditions proprement Neptunienne: les cris d’équipes, l’applaudissement en cœur des finalistes de la soirée, le cercle formé avant chaque session de compétition sans oublier les échanges de « bonne chance» entre tous les membres de l’équipe avant la compétition. Ces petites choses peuvent sembler anodines, mais ce sont des rites. Ce sont ces petites attentions qui permettent d’arriver à une plus grande lancée : les médailles, les victoires de relais, la bannière, le saut dans la piscine, les larmes de joie.

Les traditions et les rituels, c’est ce qui unifie toute bonne famille qui se respecte.

Cette fin de semaine, chaque nageur, chaque entraineur, chaque parent, chaque supporteur de Neptune a gagné 99 médailles (44 d’or, 29 d’argent et 26 de bronze), a brisé 21 records (14 individuels et 7 d’équipe) en plus de remporter un total de 2 375,50 points et la bannière d’équipe championne de la section 1.

Dans une vraie famille les victoires sont partagées.

This is family.