Camp d'entraînement en Floride : le pourquoi du comment

Les fondements

Pour le commun des Québécois, le mois de novembre rime noirceur et morosité. Pour les nageurs qui passent de longues heures à enchaîner les longueurs à regarder en alternance une ligne noire au fond de l’eau ou un plafond parfois peu avenant, ces premiers pas vers l’hiver peuvent parfois être grisants. Pour contrer cet état d’esprit à l’aube de notre premier petit pic de performance de la saison qui aura lieu au mois de décembre, coach Alex et coach Marc-André ont décidé d’inviter 18 nageurs au niveau d’engagement exemplaire, étant résolument dans une démarche d’excellence et ayant tous des ambitions de performance a s’entraîner 10 jours ruant sous le soleil radieux de Tampa, Floride!

Dans les prochains paragraphes, nous vous proposons un aperçu du quotidien des athlètes ainsi que les objectifs poursuivis par les entraîneurs à l’occasion d’une telle activité.

Liam qui dirige une séance de pilates avant l'entraînement de l'après-midi.

Liam qui dirige une séance de pilates avant l'entraînement de l'après-midi.

L'entraînement

Derrière le côté un peu glamour d’un camp à l’extérieur du pays, particulièrement dans un endroit chaud et ensoleillé, rappelons-nous que les jeunes s’y rendent d’abord et avant tout pour développer les nombreuses compétences sportives et habiletés athlétiques requises pour exceller au plus haut niveau. L’horaire en camp d’entraînement est très rigoureux. Une journée typique début à 7h le matin avec un déjeuner complet, en route vers une activation à sec avant le premier entraînement aquatique en bassin olympique de 8h à 10h. Après cette séance, nous nous rendons généralement en salle de musculation pour développer la force musculaire de 10h30 à midi. Retour aux condos, la routine de récupération commence : dîner/vaisselle/sieste… et puis c’est reparti pour une deuxième activation superviser par notre vétéran nageur, Liam, qui propose un mixte de Haki, de Ninja, de Pilates et d’exercice visant la mobilité, la force et la puissance. Entre rires et appréhensions, c’est déjà le temps de sauter à nouveau à l’eau, cette fois-ci en bassin de 25 verges où les virages et la portion sous l’eau deviennent encore plus proéminents. Sous les encouragements et les corrections des entraîneurs, les 18 neptunois s’élancent pour la dernière étape de la journée de 15h30 à 17h30. Le retour vers les condos où chaque jeune se partage les tâches ménagères et de cuisine se fait toujours sous les notes de musique populaire et de chants a capella (vous demanderez à coach M-A ce qu’il pense de la nouvelle chanson de Justin Bieber voir…) en route vers une autre soirée de récupération, ponctué de discussions facetime entre jeunes et parents, de snapchat et de publications Instagram où tous affiche fièrement leurs réalisations de la journée.

En somme, chaque jour d’entraînement amène son lot d’émotion pour les nageurs. Au cours d’une dizaine comme nous avons vécu, chaque nageur vivra l’extase d’un entraînement au-dessus des attentes et la remise en question de sa démarche dans un entraînement qui ne se déroule pas bien. Les entraîneurs ont comme rôle de recentrer les jeunes sur leurs objectifs personnels et leur offrir les meilleures conditions d’entraînements. Qui dit apprentissage dit invariablement inconfort et adaptation, d’où l’importance de challenger les jeunes constamment, que ce soit dans l’eau ou à l’extérieur.

Les filles qui profitent de leur journée à la plage.

Les filles qui profitent de leur journée à la plage.

L'équipe

En complément  aux bienfaits de l’entraînement soutenu, partir en camp est un puissant catalyseur pour faire bondir l’esprit d’équipe d’un cran. Pour la plupart de nos athlètes, la saison de natation a des allures d’années de natation, s’éternisant du début septembre jusqu’au milieu du mois d’août. Les week-ends riment souvent avec aller-retour pour des compétitions où il y a perpétuellement un stress qui nous entoure. Partir en camp permet d’être dans un environnement plus contrôlé, entouré de nos amis qui partage une passion commune et qui, au travers l’effort, partagerons une expérience inégalée. Dans le contexte particulier où notre club opère sur deux régions, c’est une occasion en or de rassembler quelques athlètes (et entraîneurs!) qui ont moins d’occasions de se côtoyer pour un dix jours d’intense collaboration. À en juger par les nouvelles photos de profil Facebook de nos athlètes, les liens se sont solidifiés, les histoires à raconter nombreuses et l’amitié déjà développée est passé au niveau supérieur.

L'Expérience

Le dernier aspect qui est souvent mésestimé est l’expérience sociale vécue par les athlètes lorsqu’on part en camp. Contrairement à bien d’autres organisations, nous avons opté pour un contexte d’entraînement qui demandait aux athlètes d’être responsables et autonome. D’une part, les « équipes » de condos devaient concocter leur plan de nutrition pour la semaine; de la rédaction de la liste d’épicerie à l’achat des aliments en respectant un budget jusqu’à la mixture des repas. Ajoutez à cela l’évaluation des besoins nutritionnels pour les collations et les à-côtés et vous avez tout un défi pour des jeunes qui pour la plupart, n’ont qu’un rôle très négligé sur ces tâches à la maison.

Ensuite, 4 filles (ou pire, 5 gars!) dans un condo pendant 10 jours, ç’aurait de quoi donner des cheveux gris à n’importe quel parent. Les consignes étaient claires : on partage un espace commun donc on garde les lieux propres! Ce ne fut pas toujours facile, mais tous y sont parvenus!

Finalement, entre entraînement, épicerie, cuisson et ménage, nous avons tout de même profité de ce que la Floride avait de mieux à nous offrir, nommément : le football et la plage! En effet, durant notre soirée de repos, nous sommes allés voir les Bulls de l’Univeristy of South Florida affronter Temple University au magnifique Raymond James Stadium… Sous nos acclamations et nos moves de danse, les Bulls ont clenché l’autre équipe. Le lendemain, c’était jour de repos complet avec un après-midi à la plage où les filles ont pris environ 1 million de photos. Elles ont eu du plaisir, c’est ce qui compte!

En conclusion, ce fut un camp intense, plaisant, payant et surtout, pertinent pour les 18 nageurs et deux entraîneurs de Neptune Natation! L’aventure se poursuit au cours des trois prochains week-ends alors que notre club participera à l’Invitation Mégophias, hébergera l’invitation hivernale au stade et se rendra à Cote-Saint-Luc pour clôturer l’année 2015 en beauté!

18 nageurs et 2 entraîneurs bien heureux!

18 nageurs et 2 entraîneurs bien heureux!

#NeptuneNatation #NoworNever