Bilan des essais olympiques

La route vers les Jeux Olympiques et Paralympiques est loin d'être une promenade sur les eaux d'un lac tranquille! Malgré d'excellentes performances de nos 10 nageurs et 5 paranageurs, tous à l'exception du grand Benoît Huot devront retourner à la planche à dessin et rêver à Tokyo en 2020. 

Voici en quelques lignes le parcours de nos représentants :

Premières expériences

D'abord, la cadette du groupe Alicia Arcand a nagé sa meilleure performance à vie au 100m papillon et a très bien fait au 200m papillon. Bien qu'elle a dû se contenter de courses en préliminaires, elle a nagé contre des filles qui ont réécrit le livre des records canadiens au 100m papillon! Même son de cloche pour Vincent Laperle qui en était à sa première compétition de qualification. Après un début de semaine mi-figue, mi-raison, ce versatile nageur garde le meilleur pour la fin et établit sa meilleure performance au 200m QNI à la 6e et dernière journée de compétition.

Chez nos nageurs universitaires affiliés, Nunu Singh a établi sa meilleure performance à vie au 100m papillon, nageant au côté de sa coéquipière Alicia Arcand. Elle sera de retour à Montréal au mois de mai pour s'entraîneur avec l'entraîneur Marc-André Duchesneau. Pas encore remis d'une blessure à l'adducteur, Matthew Loewen n'a pas brillé de tous ses feux la semaine passée, mais promet de revenir en force pour l'été. Il sera d'ailleurs présent au festival par équipe.

Les vétérans

Malgré un programme d'entraînement diminué dans les derniers mois, Liam Desjarlais tire son épingle du jeu et se qualifie de justesse en finale B dans sa meilleure épreuve, le 400m libre. Ses performances honnêtes au 200m libre et 100m papillon l'ont d'ailleurs inspirés et motivés pour l'été à venir. Pour sa part, Carol-Ann Savoie sort certes un peu déçu côté performance (100m et 200m dos), mais hautement motivé à l'idée de grossir les rangs des Carabins de l'Université de Montréal l'an prochain. Finalement, la vedette du week-end est sans contredit Sophie Marois qui récolte une médaille de bronze au 200m papillon. Entraînée par Pierre Lamy des Carabins, elle a complété un podium tout québécois dans cette épreuve!

Des hauts et des bas pour le Programme d'Entraînement Intensif

Ce fut une semaine d'apprentissages pour les nageurs du programme de Natation Canada supervisé par l'entraîneur Tom Rushton. Affaiblie par la maladie, Daphné Danyluk a tout donné en préliminaire (100m et 200m dos, 200m papillon) sans pouvoir passé aux finales. Pour Tai Long Singh, il a participé à la finale B du 100m dos, une première pour lui sur la scène nationale senior. Bien qu'en deçà de ses meilleures performances dans les autres épreuves, l'avenir de ce jeune homme est brillant. Finalement, Mary-Sophie n'a peut-être pas connu la compétition de ses rêves, mais elle a tout de même pris part à la finale A au 400m QNI.

Dénouement heureux à la fin de cette semaine, Tai Long et Mary-Sophie ont été nommé sur l'équipe nationale junior qui participera au championnat Pan Pacifique junior à Hawaï au mois d'août prochain. Bravo!

Et on finit avec les paranageurs!

Chez les dames, on peut dire que ce fut une compétition phare pour Stéphanie Ducas. S'alignant en finale B dans à peu près toutes ses épreuves, notre nageuse S10 a fracassé ses meilleurs temps personnels à plusieurs reprises. Pour Sarah Girard du sport-études Montréal, la route vers Rio s'est abruptement arrêté à 6 centièmes d'une nomination. Tel est la dure réalité du sport d'élite. Cela dit, ne vous en faites ni pour elle ni pour son entraîneur, ils voient cette situation comme un défi à relever pour être encore meilleure en 2020 à Tokyo!

Chez les garçons, Philippe Vachon a livré la performance de sa vie pour décrocher une médaille de bronze au 100m papillon. Bien que n'était pas nommé sur l'équipe Paralympiques, il a fait d'immenses progrès laissant présager le meilleur pour 2020. Un peu à l'image de Sarah, Jean-Michel Lavallières est passé à quelques centièmes d'aller à Rio. Pour ce vétéran, le coup est dur à encaisser, mais avec la sagesse que nous lui connaissons, il saura mettre le tout en perspective. Finalement, notre athlète légendaire qu'est Benoît Huot a assuré sa qualification olympique au 400m libre, 200m QNI et 100m dos. Parions qu'il fera résonner notre hymne national à Rio.

Au final, ce fut une belle semaine pour le Club. Les entraîneurs Alex et Marc-André sont à la fois satisfaits de ce qu'ils aient observés, mais très conscients de l'immensité du travail a faire pour amener des athlètes au prochain niveau, soit prendre part aux finales à ce niveau et encore mieux, placer des nageurs sur l'équipe des Jeux olympiques et paralympiques. Pour y arriver, il faudra se relever les manches et travaille encore plus intelligemment, et ce, dès nos programmes mini-bronze-argent-or!

Tous ensemble vers Tokyo 2020!